a short site about The Divine Comedy

English version

Fanzines

Il y eut un temps où The Divine Comedy bénéficiait de nombreux fanzines dédiés au groupe, mais maintenant l'interêt semble s'être réduit car peu de fanzines sont encore disponibles. Cependant ces Fanzines sont très intéressants car ils disposaient d'exclusivités grâce à leur liens étroits avec le management, ce n'est malheureusement pas le cas aujourd'hui pour les sites internet.

Muse Magazine

Édité par le management de The Divine Comedy (The Divine Management), Muse fut publié à partir de 1997 et n'était pas réservé seulement aux membres du Fan Club. Réalisé par la très brillante Claire Shahbazian, Muse Magazine a été édité jusqu'en 2003. Maintenant l'avenir est du côté du Inner Circle.

Emporium

Le premier fanzine sur The Divine Comedy, réalisé par Lucy Hunter, était la référence dans son domaine à l'époque glorieuse du groupe en 1996-1997 et de la mailing list Europop. Il se fit connaitre surtout grâce à la newsletter du fanclub et une annonce publiée dans Select (mars 1997): "Divine Comedy fanzine. Summer issue still available includes exclusive Neil Hannon interview. Send £2.50 cheque to: L. Hunter" ("fanzine sur Divine Comedy. Le numéro estival avec une interview de Neil Hannon est encore disponible. Envoyer un chèque de 2.50£ à : Lucy Hunter.").

The Hannon Companion!

Fanzine reconnu ! En effet Neil Hannon avait dédié 'If...' à leurs auteurs, Ian & Wendy Ballard lors d'un concert à Cambridge en 1998.

The Frog Express

Ce fanzine irlandais fait par Sarah Barry date des années 1998-1999. Appelé dans un premier temps The Frog Express, il s'est ensuite appellé Between The Two... My Heart Is Bound.

5.4 De Génie

Bien plus qu'un Fanzine, 5.4 de Génie était aussi une association. Créé par Alice Doré, il s'adressait essentiellement au public français, mais était aussi édité en anglais pour les intéressés. Nous n'avons malheureusement pas de nouvelles récentes.

L'Eretico

Ce fanzine japonais (édité en Japonais et en Anglais pour ceux qu'ils le désirent) à vu le jour au temps de la conquête du Japon par Neil Hannon et était édité par Yukako Honda. Nous n'en savons malheureusement pas plus sur ce front.