a short site about The Divine Comedy

Victory For The Comic Muse

La voix d’Helena Bonham-Carter est encore une de ces délicieuses surprises dont notre ami Neil Hannon a le secret. Ca peut paraître incroyable mais on ne sa lasse jamais de cette musique à la croisée de la pop et de la musique baroque, de ses traits d’humour, de sa voix de crooner, de ses arrangements luxueux. Essayez donc de résister à l’entraînant riff de banjo de ‘Mother Dear’, au piano jazz de ‘Diva Lady’, aux trompettes mariachis de ‘Arthur C. Clarke’s mysterious world’, aux envolées épiques des violons de ‘The Plough’… Il faut croire que Neil a su découvrir et cultiver le secret de la longévité du charme que Scott Walker avait découvert il y a longtemps puis jeté aux orties. Et à l’écoute de ce neuvième album, qui le lui reprochera?


Cathimini
Abus Dangereux Eté 2006