a short site about The Divine Comedy

Regeneration

Après trop de disques noyés sous des arrangements grotesques (des tonnes de violons, de la chantilly partout), Neil Hannon retrouve enfin ses esprits. Il se contente de (bien) chanter de (très) bonnes chansons produites par Nigel Godrich, l’homme qui a fait le son de Radiohead. Résultat : son meilleur album depuis Liberation, son tout premier enregistrement.


B. L.
Nouvel Observateur 29/03/2001