a short site about The Divine Comedy

165 000 Jeunes pour les "Vieilles"

165 000 festivaliers ont répondu présent pour s’abreuver de musique et des 20 000 litres de bière mis à disposition par des brasseurs danois spécialistes en irrigation de la glotte. La pluie celte à épargné Carhaix. Malgré des têtes d’affiche très alléchantes, la magie est venue de groupes moins attendus qui ont su mettre le feu aux Vieilles Charrues du 23 au 25 juillet.

“On ne remplace pas David Bowie”
“On ne remplace pas David Bowie” dira-t-on à la direction du festival. Mais, le 23 juillet si Texas illustre surtout le plaisir sur scène de Sharleen Spiteri, The Divine Comedy et Ralph Myerz ont fait mieux qu’un remplacement. Neil Hannon en nouvelle formation - dont violon, contrebasse, accordéon -, avec Absent Friends, a envoûté le public. Aussi réussi qu’inattendu: une reprise baroque du No One Knows de Queens Of The Stone Age. Les Golgoths de Ralph Myerz & The Jack Herren Brand ont proposé l’une des meilleures prestations de ces 3 jours. À coup d’électro pêchu, Thomas Lonnheim (aux percus) et Trajei Storm (à la batterie), à genoux sur les congas, ont mis le feu. Parrallèlement, les petits rois du pop rock faisaient triste mine: The Coral, concert propre et mèche sur l’œil, pour ravir les jeunes filles et Starsailor, sympathique mais pas inoubliable. Après l’étrange ambiance d’Alain Bahung, la final touch. Pleymo, inquiets de ne trouver que quelques bonnets de nuit à 2H00 du matin, en ont déchaîné 40 000…


Cécile Coldefy
Rock Mag 09/2004