a short site about The Divine Comedy

The Divine Comedy pour le plaisir

Pour cet album, Neil Hannon renoue avec la couleur pop de ses débuts. Victory for the Comic Muse, titre de ce neuvième opus et clin d’œil au Fanfare for the Comic Muse, premier album du groupe, le prouve. Sur les 11 titres enregistrés avec 28 musiciens en tout juste deux semaines, l’Irlandais, en revenant à une écriture plus spontanée, a su laisser filtrer le plaisir que lui et ses musiciens ont retrouvé en jouant ensemble. Il faut bien l’avouer Victory for the Comic Muse ne révolutionnera pas l’histoire du groupe. Pourtant, The Divine Comedy parvient encore à nous faire naviguer entre mélancolie (magnfique ‘Lady of a Certain Age’) et humour (on ne se lasse pas du ‘Diva Lady’ ou de très country ‘Mother Dear’). Mais le plus important, c’est ce goût de bonne humeur qui traîne en bouche après écoute.


Ludivine Coste
Transfac 06/2006