a short site about The Divine Comedy

English version

Absent Friends

Absent Friends

HistoriqueEuropeRoyaume-UniIrlandeFranceBelgique (Wallonie)PortugalEtats-UnisAustralieJapon
24/03/2004Sortie
29/03/2004Sortie
30/03/2004Sortie
04/04/2004#23 #6 #20 #14
11/04/2004#48 #15 #38 #65 #27
18/04/2004#66 #34 #51 #59
25/04/2004#77 #38 #56 #61
02/05/2004#69 #58 #62
04/05/2004Sortie
09/05/2004#19 #83 #100
16/05/2004#33 #105
23/05/2004#41 #146
30/05/2004#68 #169
14/06/2004Sortie
01/08/2004#174
2004Sortie numériqueSortie numérique

Classement des Inrockuptibles: #77 (décembre 2004)

Q's Tracks of the year: #92 (Our Mutual Friend)

>>> Voir crédits...

 
Absent Friends est le deuxième album de The Divine Comedy sorti chez Parlophone, dans les années 2000. Après le tournant indie-rock de Regeneration, il annonce le retour de Neil Hannon au son orchestré qui avait fait la marque de fabrique de The Divine Comedy dans les années 90, et cette fois visera un plus large public. C’est également le premier album qui Neil Hannon a produit lui-même, ce qui deviendra la règle pour les albums suivants. Toutefois, cela ne signifie pas que ça c’était mal passé avec Nigel Godrich, Neil a considéré son expérience avec lui pour Regeneration comme plutôt bénéfique [1], et Nigel sera impliqué sur Absent Friends au niveau technique (mixage).

Le design du CD imite une plaque bleue (plaque commémorative en Angleterre) ‘The Divine Comedy Absent Friends Composé et Enregistré 2001-2003’. C’était à l’époque un long laps de temps entre deux albums pour The Divine Comedy, du à de nombreux changements personnels et professionnels. Tout d’abord, après Regeneration le groupe qui accompagnait depuis Casanova a été dissout, et le nom de l’album, Absent Friends, peut être interprété en référence à cela. La chanson éponyme fait en fait référence à des figures historiques parties trop tôt ; mais de manière plus générale c’est au sujet du changement et une manière de célébrer le passé. D’une certaine manière, le chansons ‘Leaving Today’ et ‘Charmed Life’ peuvent aussi évoquer le fait de faire face à des changements dans la vie. Comme Neil le dit: “La plupart des chansons utilisent des histoires et des personnages pour traiter du thème de l’instabilité, des allers et venues continuels.” [2]

Au sujet des changements, deux événements majeurs se sont produits dans la vie de Neil entre les deux albums. Le premier était la naissance de sa fille Willow en décembre 2001. Et le second a été de déménager à Dublin en 2003. Marié à l’époque à une femme irlandaise et fatigué de Londres, Neil avait aussi dit que c’était parce qu’il ne voulait pas que sa fille dise ses premiers mots avec l’accent anglais [3]. Ces événements ont pu conduire Neil à écrire des chansons au sujet des relations, plus particulièrement au sein d’une famille. C’est le cas de morceaux tels que ‘Charmed Life’ (au sujet de la naissance de Willow et de la traversée d’épreuves personnelles), ‘The Happy Goth’ (au sujet de la relation d’une adolescente introvertie et de ses parents), ou ‘Come Home Billy Bird’ (un homme d’affaires qui ne cesse de courir pour aller voir le match de foot de son fils).

Un autre événement majeur dans la vie de Neil Hannon fut une longue tournée aux US pendant l’année 2002. The Divine Comedy avait signé fin 2001 avec le label Nettwerk qui avait édité les albums Regeneration puis Absent Friends aux US. The Divine Comedy effectuera quelques tournées en Amérique, dont une grande tournée en solo en première partie de Ben Folds (en solo également). Les deux sillonnent les routes des Etats-Unis.
Pendant ces tournées, Neil Hannon a joué plusieurs chansons qui ont trouvé place sur Absent Friends, certaines ont du être écrites avant telles que ‘Come Home Billy Bird’, ‘Our Mutual Friend’ ou ‘The Wreck Of The Beautiful’, et d’autres ont été écrites pendant cette période telles que ‘The Happy Goth’ et probablement ‘Freedom Road’.
Et à cette époque, Neil Hannon était plein de doutes, et envisageait même de se réinventer en tant qu’artiste ‘solo’. Finalement, après réflexion il décidera de continuer d’utiliser le nom The Divine Comedy (“Neil Hannon est un nom naze pour une pop-star” [4]) ce qui était ce qu’il avait déjà fait en 1992.
C’est aussi à ce moment que le groupe recrute un jeune musicien : le bassiste et contrebassiste Simon Little, et une formation à quatre de The Divine Comedy avec Ivor Talbot et Rob Farrer tourneront alors au Royaume-Uni avec Ben Folds en automne 2002 afin de tester les nouveaux morceaux et un nouveau son. Ce son a été capturé sur quelques démos à Intimate Studios à cette époque, mais était loin des orchestrations de l’album.

A ce stade, la thématique des ‘amis’ était déjà pressentie comme un thème majeur du prochain album dans la mesure où à la fois ‘My Imaginary Friend’ et ‘Our Mutual Friend’ étaient jouées en concert. ‘Our Mutual Friend’ a évolué dans de nombreuses configurations : d’une expérimentation électronique tout d’abord, à une ballade acoustique en solo, version groupe, et orchestrations synthétiques. Cette chanson est désormais vue comme l’un des titres majeurs de The Divine Comedy pour son orchestration luxuriante.
Les arrangements ont été réalisés par l’ancien membre Joby Talbot et enregistrés à Abbey Road avec le Millennia Ensemble. Ces orchestrations montrent la grande influence de Scott Walker sur la production par Neil Hannon de l’album.

Un autre personnage clé de l’album est l’ingénieur du son Guy Massey qui travaillerait par la suite sur d’autres albums de Divine Comedy, sur les remasters des Beatles, ainsi que les rééditions anniversaires de The Divine Comedy. Pour Absent Friends il a enregistré le groupe à RAK, Abbey Road et Konk studios.
L’ancien batteur Miggy Barradas a aussi contribué à quelques enregistrements ; et des invités spéciaux ont aussi été impliqués sur l’album: la présentatrice de la BBC Lauren Laverne prête sa voix sur ‘Come Home Billy Bird’, et Yann Tiersen joue de l’accordéon sur ‘Sticks & Stones’.
Comme de nombreux albums de Divine Comedy, l’avant-dernière chanson est un instrumental : ‘Laika’s Theme’ fait référence au premier chien envoyé dans l’espace qui était en réalité décédé, et est aussi évoqué dans ‘Absent Friends’.

Après l’enregistrement de l’album un nouveau groupe sera monté : à Neil Hannon sera présenté un des arrangeurs/compositeur du Millennia, Andrew Skeet qui prendra le rôle de directeur musical, et pianiste du groupe. Il amènera de nouveaux musiciens tels que le batteur Tim Weller, le guitariste John Evans et l’accordéoniste Ian Waston, qui tourneront, aux côtés du Millennia Ensemble, avec The Divine Comedy puis formeront le nouveau line-up définitif.


[1] Alapage 2001
[2] Communiqué de presse d’Absent Friends
[3] Rock & Folk 2004
[4] Muse 10

Chroniques

“Majestueux, intelligent et profondément émouvant” – The Fly

“Cérébral, sincère et construit avec délicatesse… l’ancienne chaleur du Divine Comedy des débuts est de retour avec style.” – Word