a short site about The Divine Comedy

English version

A Short Album About Love

A Short Album About Love

HistoriqueEuropeRoyaume-UniFNAC FranceEtats-UnisJapon
1997Sortie
10/02/1997Sortie
16/02/1997#13 # ?
23/02/1997#35 #11
02/03/1997#57 #17
09/03/1997#85
16/03/1997#65
23/03/1997#55
30/03/1997#62
06/04/1997#82
1997Sortie
06/2005Sortie numérique

Meilleur Album (Hot Press): 4

Meilleure Pochette (Hot Press): 6

Classement The Chain With No Name: 3 (5 mars 1997)

Classement du Top 50 des rédacteurs du NME: 22

Melody Maker 'Album of the Year': 39

>>> Voir crédits...

 
Suite de Casanova, A Short Album About Love n'est PAS un enregistrement live du concert au Shepherd's Bush Empire, comme le veut la légende. Il fut en fait enregistré lors des répétitions du concert, dans la salle. Il a fallu séparer la scène, où jouait le Brunel Ensemble, du reste de la salle grâce à un panneau de verre, et ce pour des raisons d'acoustique. Cependant, il semblerait que Neil, n'étant pas satisfait du chant (peut-être était-il trop stressé avant ce concert important), il réenregistra celui-ci après.

L'album est sorti le 14 février 1997. En décembre il était déjà disque d'argent.

Comme le montre le titre, qui fait référence à A Short Film About Love du réalisateur polonais Krzysztof Kieslowski, l'album parle d'amour. Les sept chansons sont des chansons d'amour. Elles ne furent pas écrites pour l'album en particulier. La plupart existait déjà, comme, 'If I Were You (I'd Be Through With Me)', 'Timewatching', 'Everybody Knows (Except You)'et 'I'm All You Need', ces deux dernières ayant été écrites à l'époque de Casanova. D'une certaine manière, l'album est une sorte de compilations de chansons en rabe. C'est peut-être à cause de cela que son contenu n'est pas aussi dense que pour les albums précédents.

Chroniques

“sept des plus époustouflantes, magnifiques, romantiques chansons langoureuses jamais entendues, Toutes enrobées de violons et d’émotion.” – Time Out

“un mini chef d’oeuvre… ce sont des chansons d’une beauté prenante et d’une émotion à faire frémir.” – Vox