a short site about The Divine Comedy

English version

Casanova

Casanova

HistoriqueEuropeRoyaume-UniEtats-UnisJapon
29/04/1996Sortie
05/05/1996#71
14/07/1996#48
21/07/1996#56
28/07/1996#62
08/1996Sortie
04/08/1996#74
11/08/1996#58
18/08/1996#55
25/08/1996#57
01/09/1996#60
08/09/1996#82
10/11/1996#95
17/11/1996#88
24/11/1996#91
1996Sortie
05/01/1997#78
12/01/1997#93
16/02/1997#95
30/03/1997#98
21/10/1997Edition 2 CD
06/2005Sortie numérique
08/2010Sortie numérique

Top 50 des Rédacteurs du NME: 19

Album de l'Année (Melody Maker): 40

Meilleur Album (Hot Press)

>>> Voir crédits...

 
Casanova est l'album qui apporta le succès à The Divine Comedy. A sa sortie, en avril 1996, il ne se vendit qu'à 10000 exemplaires, mais 6 mois plus tard il atteignait les 60000 copies.

C'est le premier album post-1992 avec un "groupe": Joby Talbot (piano), Bryan Mills (basse), Stuart 'Pinkie' Bates (orgue Hammond), et Grant Gordon (batterie). Rob Farrer est aussi dans les crédits, mais il faisait toujours partie du Brunel Ensemble, l'orchestre qui joue sur l'album, par l'intermédiaire de Joby Talbot. A partir de ce moment, les albums de The Divine Comedy seront enregistrés avec un orchestre.

Le sujet de l'album, comme le suggère son titre, est le sexe. En 1995, Neil Hannon était à court d'idées pour un nouvel album Il songea même à laisser tomber et à se chercher un nouveau (vrai) travail. Il semble toutefois que c'est une interview de Björk par lui-même organisée par Les Inrockuptibles qui lui fit retrouver confiance en lui. C'est pour cela que le nom de Björk figure dans les crédits de l'album. En outre, il a dit un jour que c'est en couchant avec une fille que l'idée du thème de l'album lui est venue. C'est sans doute très vrai, mais je pense que Pulp y fut aussi pour quelque chose. Neil aimait bien leurs albums. Il avait Intro et Different Class sortit en 1995, annoncé par le premier single extrait de l'album, 'Common People'.

Comme pour la plupart des albums de TDC, la structure de Casanova est minutieusement étudiée et l'album raconte une histoire. Le personnage masculin des chansons est en fait le même dans tout l'album. Il s'ouvre par "hello" (bonjour) et se ferme sur "goodbye" (au revoir). Mais ce n'est pas le plus important. Casanova est la suite de Promenade. Après un début platonique, les choses deviennent plus physiques pour les deux héros. Dans 'Something For The Weekend', la fille, qui finalement en a assez de son copain, le quitte. Cette chanson donne le ton pour tout l'album : du cul, du cul et du cul.. 'Becoming More Like Alfie' est en quelque sorte la nouvelle profession de foi de l'homme, maintenant qu'il a découvert le sexe. Peu de temps après, il rencontre une jeune femme ("a young lady") ('Middle-class Heroes') et la baise ('In And Out Of Paris And London' et 'Charge'). 'Songs Of Love' marque une pause dans la narration. Sa place dans l'album est thématique : après le guerre (métaphore filée dans Charge) vient l'amour.. C'est l'auteur présumé et non le narrateur/personnage qui parle. Il explore ce que signifie l'amour pour les adolescents et ce que ça signifie pour lui concrètement et se pose la question de la pertinence des chanson d'amour. La chanson suivante, 'The Frog Princess', est en réalité la première de la face-B de la version cassette. Ceci est important car c'est à partir de ce moment que tout se complique pour le héro. Il rencontre une autre fille, une française cette fois. Mais c'est une mangeuse d'hommes. 'A Woman Of The World' montre un troisième exemple: la femme envoûtante. Puis on arrive à la fin de l'histoire. 'Through A Long And Sleepless Night' nous ramène une fois de plus dans la tête de l'auteur. Il admet ses fantasmes. Il déclare aussi que toute cette histoire n'était qu'un exemple de comment on devrait vivre sa vie au mieux et il suggère encore deux manières de vivre, sans les développer autant. 'Theme From Casanova' marque la fin de l'album. C'est le générique, les crédits sont donnés. 'The Dogs And The Horses' doit alors être considérée comme coupée du reste de l'album. Son sujet en est d'ailleurs assez différent. Il n'est pas question de sexe, mais de la vie et de la mort et du temps qui passe (un des thèmes chéris de Hannon). La chanson dit que nous ferions mieux de profiter au mieux de la vie car celle-ci est courte. C'est donc une conclusion à l'album, qui est en fait une étude de la manière dont l'homme tente de profiter de sa courte vie. C'est aussi une anticipation sur A Short Album About Love, thématiquement et musicalement.

Les photos de la pochette furent prises à Venise, d'où Casanova (le vrai) était originaire. Cependant, à l'origine l'album devait s'appeler Don Juan et les photos devaient être prises à Séville. Mais ils devaient prendre une correspondance à Paris et il y avait une grève à l'aéroport, du coup ils changèrent d'avis et allèrent en Italie.

Chroniques

“Les paroles de Hannon, pétillantes de métaphores fanfaronnes et de désirs avoués, sont baignées de crescendos mélodramatiques et de mélodies étourdissantes…” – Rolling Stone