a short site about The Divine Comedy

English version

In May

 
En 2009 Neil Hannon a commencé à travailler avec le compositeur allemand Frank Alva Buecheler [1] et l’auteur/traducteur Tim Clarke sur un projet d’opéra qui remontait à 2005 [4].

Pendant son développement, peu de choses étaient connues sur cet opéra. Thomas Walsh a révélé dans quelques interviews [2] que l’intrigue repose sur un enfant atteint d’un cancer et sur le point de mourir, ce qui explique le nom de travail du projet: German Cancer Opera.

Fin 2011, Neil Hannon a déclaré dans plusieurs interviews radio qu’il avait fini de travailler sur ce projet et a décrit la musique comme vraiment déprimante. Cependant, en 2012, il a reconnu qu’à cause de difficultés financières, l’opéra n’allait pas être produit, mais que cette expérience acquise l’avait aidé à écrire Sevastopol [3]. Finalement, en mai 2013 le spectacle a eu droit à une représentation unique au Lancaster Institute for the Contemporary Arts (LICA), produit par Matt Fenton avec Leentje Van de Cruys au chant, le Ligeti Quartet, et un design visuel de Simon Wainwright.
L’année suivante, deux autres représentations ont été données à Brighton et Glasgow pour des festivals… Et finalement en 2016, les versions des chansons enregistrées par Neil Hannon & The Divine Comedy ont été éditées sur le CD bonus de l’album Foreverland.

Bien que la pièce ait d’abord été écrite en allemand puis traduite en anglais et en français, seule la version anglaise a fait l’objet d’une adaptation sur scène pour le moment.


[1] Site de Frank Alva Buecheler
[2] Hot Press, 0712/2011
[3] Discussion avec Neil Hannon, 20/04/2012
[4] Référence nécessaire