a short site about The Divine Comedy

English version

Perfect Lovesong

Perfect Lovesong

Sortie:
>>> Voir l'historique (sorties, charts par pays)
29 octobre 2001

>>> Voir crédits...

 
Pressenti à l’époque pour être un hit de l’été, Perfect Lovesong fut finalement sorti en tant que troisième single de Regeneration… à l’automne 2001!

La raison de ce report est toujours inconnue, le groupe avait été occupé tout l’été à se produire dans les festivals, et le single a peut-être été édité pour promouvoir la tournée d’automne, qui serait finalement la dernière tournée du groupe dans cette formation.

Sortie dans ce contexte, celui d’un groupe en délitement traînant des rumeurs d’échec commercial (selon le NME [1]), le single n’a pas bénéficié de la promotion qu’il aurait mérité, et n’a atteint que la place 42 dans les charts.

Image

Sur les deux CDs sont présents quelques inédits des sessions de Regeneration: ‘Thinking The Unthinkable’ et ‘No Excuses’, les deux ayant été jouées pendant la tournée écossaise de 2000, mais mises de côté à l’époque de la sortie de Regeneration. Le CD1 est complété avec une reprise, ‘Oh Yeah’ de Roxy Music qui fut jouée à l’été 2001, mais cette fois en version studio. Le CD2 est lui complété avec un titre qui n’est pas de The Divine Comedy, ‘Les Jours Tristes’ de Yann Tiersen sur laquelle chante Neil Hannon. Tirée de son album L’Absente qui avait été sorti en France plusieurs mois avant, la chanson a été incluse à destination du public anglais du groupe, d’aucuns trouvant l’instrumentation plus proche de leur souvenirs de Divine Comedy que du nouveau son du groupe et du single ‘Perfect Lovesong’.

Image

Enfin, une nouveauté dans le catalogue de The Divine Comedy, la troisième option pour le single ne fut pas une cassette ou un vinyle, mais un DVD. Le DVD était assez nouveau à l’époque, et pour avoir l’air tendance le management a décidé de sortir la vidéo du single sur DVD. Pour le reste les choix ne furent pas très heureux. Alors que le DVD annonce comme bonus deux titres live, et une interview tirée d’une émission télé, il s’agit seulement d’extraits de 30 secondes, comme si au bout du compte ils n’avaient pas réussi à obtenir les droits pour le document entier. Un remix d’iMonster de la chanson intitulé ‘Perfect Love Birds’ a également été inclus. Elle consiste en des chants d’oiseaux reprenant la mélodie de la chanson sur une version électronique de celle-ci, comme une mauvaise blague. Et bien sûr l’idée d’un remix audio exploite assez faiblement les possibilités d’un DVD vidéo.


[1] NME 31/10/2001