a short site about The Divine Comedy

English version

Divine Comedy Records

Divine Comedy Records Limited est la propre maison de disque de The Divine Comedy. Possédée par Neil Hannon (90%) et Natalie DePace (de Divine Management), l’entreprise a été fondée en 2002 après que l’on a cédé à The Divine Comedy le droits et les bandes originales de leur répertoire chez Setanta Records. Pourtant, les conditions du contrat restent encore obscures aujourd’hui, les rumeurs disant que Setanta ne pouvait pas se permettre de payer à Neil Hannon les royalties qui lui étaient dues.

Bien que DCR ont déjà publié une chanson en 2003 pour une compilation Jacques Brel, l’existence de l’entreprise n’a été portée à la connaissance du public qu’en 2005 suite à de nombreuses réclamations quant à l’indisponibilité du répertoire :
“Dernièrement, beaucoup d’entre vous ont demandé ce qu’il en était de la disponibilité des deux premiers albums de The Divine Comedy, Liberation et Promenade. Il semble qu’il y a un secret que nous ne pouvons pas garder plus longtemps. Récemment, Neil a acquis tous les droits pour tous les pays de ses enregistrements déjà sortis chez Setanta Records. Cela comprend tout ce qui a été fait depuis le premier jour chez Setanta en 1990 jusqu’aux derniers singles issus de A Secret History en 1999. [...]
Neil a de grands projets pour s’y mettre et ressortir son répertoire complet et nous travaillons déjà là-dessus depuis quelque temps. Pendant ce temps, une partie du répertoire restera malheureusement épuisé. [...]
Rééditer le répertoire sera un processus long et compliqué. Beaucoup des artworks originaux ont été perdus, et les bandes masters sont toujours en train d’être restaurées. Nous allons terminer ce travail, et quand ce sera fait, vous pouvez vous attendre à voir des photos que vous n’avez jamais vu et à entendre des chansons que vous n’avez jamais entendu.”


Bien que le management prévoyait de bonnes nouvelles pour 2006 puis 2008, seuls un nouveau pressage de A Secret History et la disponibilité numérique des albums de chez Setanta ont été réalisés. En 2009 ils ont annoncé que suite à des difficultés financières le processus de réédition pourrait être mis en suspens:
“[…] Nous tenons toujours vraiment à ces rééditions. Avant que la récession ne commence, nous projetions de les sortir en 2010, à temps pour le 20ème anniversaire de la première sortie de The Divine Comedy. Nous aimons tous ces albums autant que n’importe qui d’autre et voulons leur donner une disponibilité physique même si cela nous rend déficitaire pour quelque temps. Il s’agit après tout de toute la carrière musicale de Neil.

Cependant, nous ne sommes pas, surtout vu le contexte financier actuel, faits d’argent. Et il y a cette mince préoccupation d’un nouvel album et de la façon de le financer qui priment. Ce qui va donc probablement se passer cette année est que Neil va faire ce nouvel album, et ensuite nous verrons ce qu’il reste. […]”


Bien qu’il n’y ait toujours pas d’indice de progrès dans les rééditions, le label a depuis été très actif dans d’autres domaines puisqu’il a produit toute la nouvelle musique de Neil Hannon. Divine Comedy Records a sorti l’album Bang Goes The Knighthood et ses singles, ainsi que les deux albums de Duckworth Lewis Method.

Image
Le logo fut dessiné en 2005 par l’intermédiaire d’une compétition entre les fans. Le gagnant James Watts a d’abord fait un logo basé sur un vitrail Art Nouveau du pub Stag’s Head à Dublin qui figure sur l’album de 2004 Absent Friends (un album qui ironiquement reste la propriété de Parlophone Records). Toutefois la version finale – que l’on peut voir sur les disques – est un logo plus simple qui ne conserve que l’idée des 6 carreaux.


Voir aussi: Discographie de Divine Comedy Records