a short site about The Divine Comedy

English version

Joby Talbot

Joby Talbot fut pianiste et arrangeur pour The Divine Comedy de 1993 à octobre 2001. Time Out le décrivit comme l’‘alchimiste orchestral’ de The Divine Comedy.

Il est né à Wimbledon, Londres, le 25 août 1971. Le 6 novembre 1998, il épouse Claire Burbridge, une sculptrice dont les oeuvres peuvent être admirées sur l’album de The Divine Comedy Regeneration, avec qui il a un fils, Maurice. Il joue du piano et de plusieurs instruments à vent, arrange les sections cordes et est aussi compositeur. En cette qualité, il est en contrat avec la maison d’édition Chester Novello.

ImageAvant d’intégrer The Divine Comedy, il étudie la composition à la Royal Holloway et au Bedford New College, puis prend des cours particuliers avec Brian Ellis. Ensuite, il fréquente la Guildhall School of Music and Drama, où il est l’élève de Simon Bainbridge et de Robert Saxton. Là-bas, on lui remet la Wainwright Memory Bursary et il gagne le concours du Dorothy Adams String Quartet. En 1995, il commence à étudier à Dartington avec Louis Andriessen. A cette époque, il écrit ‘Animisation’.

A côté de ses études, en 1993, Joby a joué du saxophone pour des groupes pop de la scène londonienne, comme le groupe gothique Nosferatu. C’est grâce à un ami, Chris Worsey, qu’il a été présenté à The Divine Comedy pour qui Chris jouait du violoncelle. Neil Hannon cherchait alors quelqu’un pour jouer du hautbois et du saxophone sur Promenade. L’année suivante, il tourne avec The Divine Comedy. Il devient dès lors le pianiste de The Divine Comedy et s’occupe des arrangements de cordes jusqu’en 2003. Il a présenté plusieurs musiciens au groupe:
  • Son colocataire Stuart Bates qui a joué de l’orgue pour le groupe pendant les 7 années suivantes.
  • L’ami d’école Grant Gordon avec lequel il jouait dans un groupe de rock progressif appelé ‘Strawberry Blue’. Le groupe a repris des chansons de Deep Purple et Cream avec Joby à la basse.
  • Le Brunel Ensemble, qui était d’abord un groupe composé d’étudiants bénévoles. [1]
  • Rob Farrer avec qui Joby était ami depuis leurs années ensemble à étudier la musique. Rob a souvent joué dans les récitals publics de Joby tandis que Joby écrivait des pièces pour le trio de percussions de Rob à l’université.

En 1996, il devient le BBC Young Composer of the Year. Dans ce cadre-ci, on lui commande une oeuvre: ‘Luminescence’. En 1997, il écrit le générique de Tomorrow’s World avec Neil Hannon. Le morceau est basé sur ‘In Pursuit Of Happiness’, qui est sur l’album de The Divine Comedy A Short Album About Love. Après cela, il compose aussi la musique du BBC’s Young Musician of the Year (1998 et 2002) et celle de Queen’s Park Story. On lui a également demandé quelques musiques de sitcoms, notamment The League of Gentlemen qui a reçu la Rose d’Or au Festival international de la TV et le Royal Television Society Award pour le Meilleur Générique. La plupart de ces travaux ont été compilés au sein d’un sampler Showreel édité par sa maison d’édition, Music Sales.

ImageEn juillet 1999, un spectacle intitulé Joby Talbot Portrait est donné à l’Almeida Theatre, Londres. Y participent Neil Hannon bien sûr, mais aussi Michael Nyman. Pendant le spectacle, des œuvres de Claire Burbridge sont exposées.

Grâce au succès de The Divine Comedy, Joby Talbot participe aux albums d’autres artistes: Grand Parade des Franck and Walters (1997), Who Are You Today? de Pelvis (1998). Il a ensuite arrangé la plupart des chansons de l’album Punishing Kiss d’Ute Lemper (2000) dont The Divine Comedy faisait aussi l’accompagnement. Grâce à Nigel Godrich il a depuis composé des arrangements pour d’autres artistes avec le Millennia Ensemble comme pour Travis (depuis 2001), Paul McCartney (2006) et Air (2006/2007).

A la fin des années 1990, Joby crée son propre groupe, Billiardman, avec Rob Farrer (vibraphone et percussions), Ivor Talbot de The Divine Comedy (guitare), Simon Pearson (guitare), Johan Peis (guitare) et Martin Elliot du Michael Nyman Band (basse). A propos, Ivor et Joby ne sont pas parents. Joby étant Londonien et Ivor Irlandais du Nord, c’est une pure coïncidence s’ils ont le même nom. Le groupe donne son premier concert en 2001 et en 2002 BBC Radio 3 diffuse The Watcher, une composition de Joby interprétée par Billiardman. Le projet n’est jamais vraiment allé plus loin mais quelques-uns de ces travaux ont été plus tard ré-arrangés pour l’album du G Plus ensemble de Tom Kerstens Utopia (Real World Records, 2010).

Au début des années 2000, Joby Talbot fut mandaté par le British Film Institute pour composer la musique du film muet d’Alfred Hitchcock The Lodger et de The Dying Swan d’Evgenii Bauer, ce dernier étant sorti comme son premier album (Black Box, 2000) avec d’autres travaux comme ‘Falling’, ‘Blue Cell’ et String Quartet No. 1 et No. 2, et accueillant de nombreux musiciens qui ont joué pour The Divine Comedy ainsi que des artworks de Claire Burbridge. ‘Falling’ a plus tard été ré-arrangé pour l’album de la violoncelliste Maya Beiser Almost Human (Koch, 2006).
Image Image Image Image Image Image

Image En octobre 2001, The Divine Comedy se sépare. Officiellement, Joby ne travaillait plus pour Neil Hannon, mais il a continué à collaborer avec lui en tant qu’arrangeur sur Absent Friends. Ceci lui a donné du temps pour se consacrer à sa carrière. Pendant cette période Joby a composé des travaux qui sont été interprétés par différents ensembles tels que ‘Spacefish’ (Instrumental, 2004), ‘Standing Wave’ (Tom Kerstens, 2004), et ‘Motion Detector’ (Maya Beiser, 2007).

En 2002, 2004, 2011 et 2018 il a été commissionné pour les BBC Proms, et a composé ‘The Wishing Tree’ pour The King’s Singers (sorti sur leur album Six sur Signum, 2005), ‘Sneaker Waves’ pour le BBC National Orchestra of Wales (2004), a arrangé ‘Chacony in G Minor’ de Purcell pour le BBC Symphony Orchestra (Chester, 2019), et a composé ‘Ink Dark Moon’ un concerto pour le guitariste Miloš Karadaglić et le BBC Symphony orchestra (Decca, 2021).
Suite à ‘The Wishing Tree’, Nigel Short a demandé à Joby de créer une autre pièce a cappella pour son ensemble Tenebrae décrivant l’ancien pélerinage chrétien à travers le nord de l’Espagne jusqu’à Saint Jacques de Compostelle: Path Of Miracles (Signum, 2006). Cette œuvre a été interprétée par différents ensembles dont Conspirare (Harmonia Mundi, 2015), et a été ré-enregistrée par Tenebrea en 2016 (Signum, 2017).

Image Image Image Image Image Image

Depuis 2005, Joby a composé la BO de films notables (nottament de Garth Jennings): The League Of Gentlemen’s Apocalypse (2005), The Hitchhicker’s Guide To The Galaxy (2005), Penelope (2006), Artic Tale (2007), Son Of Rambow (2007), Is Anybody There? (2008), Franklyn (2008), Burke And Hare (2010) Hunky Dory (2011), Closed Circut (2013), Sing (Tous en scène, 2016 qui a remportée un Annie Award).
Image Image Image Image Image Image Image Image



En 2004 Joby est devenu le compositeur en résidence pour Classic FM, un projet qui impliquait la composition d’une courte pièce par mois et a débouché sur l’album Once Around The Sun (Sony BMG, 2005). Joby était accompagné de Everton Nelson, Chris Worsey et Rob Farrer et l’album comprend en bonus trois morceaux de Billiardman.
Image Image Image Image

En 2006 il a travaillé avec Wayne McGregor sur le ballet Chroma. Ce ballet se déroule sur une combinaison de musiques originales de Joby Talbot et d’arrangements de musiques de Jack White (des White Stripes), avec des orchestrations de Christopher Austin. La sortie d’un album de musiques de Jack White arrangée par Joby Talbot, Aluminium (XL Recordings, 2006), en a découlé. Ensuite, il a composé deux autres ballets pour McGregor: Genus (2007) pour le ballet de l’Opéra de Paris avec le musicien électro Deru; et Entity (2008). Genus est partiellement basé de deux œuvres précédentes : ‘Motion Detector’ composée en 2005 pour Maya Beiser (Koch, 2007), et ‘Manual Override’ composée en 2007 pour le T’ang Quartet de Singapour.

En 2008 Joby a été commissionné par le CCN Roubaix et l’Orchestre National de Lille pour composer une pièce dans le cadre de la production de Carlson Eau. Cette pièce a ensuite été adaptée en musique de chambre et est sortie sous le nom Tide Harmonic (Signum, 2011).
En 2012 Talbot a été commissioné par le Nederlands Dans Theater et le Het Residentie Orkest pour composer Chamber Symphony accompagnant le ballet Chamber de Medhi Walerski; et a composé Meniscus pour le National Centre for the Performing Arts de Pékin.
Image Image

En 2011, Joby a été commissionné par Christopher Wheeldon du Royal Ballet. Ceci comprend leur première pièce de longue durée en 20 ans: Alice’s Adventures In Wonderland. La pièce a été produite conjointement par le Royal Ballet et le National Ballet of Canada et est sortie sur DVD (Royal Opera House, 2001) et sur CD (Signum, 2013) accompagnée d’un autre ballet de Christopher Wheeldon: Fool’s Paradise, une reprise de The Dying Swan. En 2014 Joby Talbot et Christopher Wheeldon présentent un nouveau ballet, The Winter’s Tale (Opus Arte, 2015), tiré du conte d’amour, de perte et de réconciliation de Shakespeare qui a remporté un pris Benois de la Danse en 2015.
Image Image Image

En 2012 Talbot a réalisé Worlds, Stars, Systems, Infinity un mouvement additionnel à The Planets de Gustav Holst dans le cadre d’une une installation interactive du Philharmonia Orchestra au Science Museum de Londres, Universe Of Sound. L’œuvre a été jouée dans le cadre des London Cultural Olympiad, et est disponible en DVD (Signum, 2013).

En 2013 il a également écrit Genus Quartet pour le Calder Quartet de Los Angeles, qui a été présenté dans le cadre d’un weekend of new music au Barbican programmé par Nico Muhly.

En 2015 Joby Talbot a réalisé son premier opéra, Everest, pour l’Opéra de Dallas. Un autre est en cours de production.



Site internet de Joby Talbot: http://jobytalbot.com/