a short site about The Divine Comedy

English version

Thomas Walsh

Thomas Walsh (né le 9 août 1969) est le chanteur et compositeur de Pugwash.

Passionné par la pop music depuis sa plus tendre enfance, Thomas a été très actif dans différents fan clubs pendant son adolescence, notamment dans le fan-club d’ELO.

A la fin des années 1980 / début des années 1990 il a enregistré ses premières démos sous le nom The Sepia Circle. Peu après il a fondé Pugwash et a sorti quelques démos. Pendant ce temps Thomas travaillait comme guitariste sur des disques et en tournée avec Kim Fowley et Andy White. Après ces expériences, Thomas a signé Pugwash chez Vélo Records en 1999. Après quelques sorties Thomas s’est fait un nom sur la scène irlandaise et beaucoup d’amis dont Dave Gregory et Andy Partridge de XTC.

En 2005 il a fondé avec Daragh Bohan le label 1969 Records, sur lequel il a ensuite sorti plusieurs albums de Pugwash avec de nombreux invités.

En 2003, au mariage de leur ami commun Graham Linehan, Thomas et Neil Hannon ont fait connaissance. Bien qu’ils ne soient pas directement restés en contact après cela, Thomas est parvenu à inviter Neil quelques années après sur un single caritatif de Noël. Cela débouchera sur une collaboration suivie avec Neil Hannon jouant sur les disques de Thomas, Thomas jouant sur ceux de Neil, et tous deux créant un nouveau groupe The Duckworth Lewis Method.

La période qui a suivi The Duckworth Lewis Method a été une période de changement pour Thomas. Thomas a du davantage faire attention à sa santé et a totalement arrêté l’alcool [1], et grâce à Duckworth Lewis Method a trouvé plus de reconnaissance, notamment quelques mots de son héros, Jeff Lynne. Ceci a conduit Thomas à entériner une nouvelle composition de Pugwash avec d’anciens membres de Saville.

En tant que musicien à part entière, Thomas a également joué pour de nombreux artistes, dont Saville (Somnambular Ballads, 2003), Paul Bohan (For Now & Ever, 2010), Matt Berry (version du clip de ‘So Low’, 2011, et Kill The Wolf, 2013) ou Ken Simpson (EP You’re No Fun Anymore, 2012).


[1] Irish Sunday Times 16/06/2013