a short site about The Divine Comedy

Dernières Nouvelles

07/01/2020, Des rééditions pour 2020 ?

Bonne et heureuse nouvelle année !

2020 est une nouvelle année pour The Divine Comedy et devrait voir le groupe fêter ses 30 ans. En effet, bien que le groupe a initialement été formé/nommé en 1989, il fut officiellement signé chez Setanta en Janvier 1990, ce qui fut le début d’une incroyable carrière.
Bien que nous ne sachions pas encore quelles surprises le groupe a à nous offrir cette année, dans quelques interviews Neil Hannon a laissé entendre que de belles rééditions verront enfin la lumière du jour, et l’homme a également admis avoir réécouté toutes ses démos récemment.
Nous saisissons alors cette opportunité pour faire un panorama de tous les trésors oubliés et perdus que le groupe a produit au fil des ans, et – avec de la chance – réenvisagera comme suppléments pour les rééditions.


Enregistrements studios récents
     
  • 2015: Chute de Foreverland. Alors qu’initialement Neil Hannon avait envisagé 22 chansons pour l’album Foreverland, seulement 13 furent enregistrées en studio (les autres ont probablement été gardées pour Office Politics). Ce qui laisse un titre inédit.

     
  • 2013-2015: Démos du National Concert Hall. Durant ces années, Neil s’est vu offrir un espace de composition au National Concert Hall, où il a fait de nombreuses démos… Certaines de ces démos ont été sorties officiellement sur des CD-R 1 titre à l’époque de Foreverland, et il est très peu probable qu’elles ressortent, pour respecter les fans qui les ont achetées (c’est un deal où tout le monde est perdant). D’un autre côté, dans la mesure où Neil a réalisé les maquettes de Office Politics à la même époque, il y a certainement une poignée de démos qui peuvent encore être en mesure de sortir.

     
  • 2014: The Adventurous Type. En janvier 2015 Neil Hannon a animé un atelier d’écriture à BIMM, Dublin. Le fruit de cette journée a été une nouvelle chansons exclusive, ‘The Adventurous Type’, qui a été entendue seulement par un public restreint. On ignore cependant si un enregistrement de ce morceau existe.

     
  • 2013: The King Of Swing. La seule chute des sessions de Sticky Wickets. Ce morceau voyait déjà Neil Hannon s’essayer au style synthpop avec des influences OMD. Le morceau a été diffusé en partie sur la BBC lorsque le groupe faisait la promotion de l’album, mais il n’a jamais été question de le sortir à l’époque. Pas sûr toutefois qu’il puisse s'inscrire dans le cadre de l’anniversaire de The Divine Comedy.

 
Travaux pour scène et écran
     
  • 2015: Samantha’s Theme. En 2015, Neil Hannon a composé et enregistré une musique de pub pour les banquiers. La chose a été gardée secrète par le management du groupe ; mais la marque a communiqué à ce sujet. Une partie de la musique a été utilisée dans différentes vidéos, mais malheureusement aucune version propre de l’instrumental n’a été rendu disponible pour l’instant.

     
  • 2012: Sevastopol. Le troisième et dernier spectacle vivant, et pour lequel aucun disque n’est encore sorti. Bon, Neil Hannon a dit à la presse qu’après la première il avait réalisé qu’il ne savait pas composer un opéra. Ce n’est donc pas vraiment certain qu’une bande-originale de cette production pour la Royal Opera House puisse voir le jour.

     
  • 2012: Lost Sailors’s with Cathy Davey. En 2012 Neil et Cathy ont réalisé une musique d’ambiance pour une exposition de la mère de Cathy, Agnes Conway. L’installation avait lieu au National Maritime Museum of Ireland et malheureusement aucune chronique n’a jamais fait surface. Ecouter un tel travail pourrait être une curiosité pour n’importe quel fan.

     
  • 2012: Holy Motors. Pour le film de Leos Carax Neil Hannon a écrit une chanson, ‘Who Were We?’ qui a été incluse sous différents formes dans le film, dont une version interprétée par Kylie Minogue! Le film est sorti depuis un moment maintenant, et c’est clair qu’une bande originale de 15 minutes n’était pas commercialement envisageable. Les enregistrements studio et/où de la démo originale du morceau par Neil Hannon, auraient certainement leur place dans une anthologie de The Divine Comedy.

     
  • 2014/2009: The Walshes / Wide Open Spaces. Plusieurs années après Father Ted, Neil Hannon a continué de travailler avec soit Graham Linehan, soit Arthur Mathews pour des films ou des séries. Pour ces deux projets Neil Hannon a composé les musiques de génériques et d’ambiances. Ces bandes originales ne sont certainement pas aussi majeures que la plupart du travail que Neil Hannon a fait pour The Divine Comedy ; mais à une époque où des EP numériques peuvent sortir pour tout et n’importe quoi, c’est dommage que sortir ces musiques n’ai jamais été évoqué. Si ce n’est pas fait maintenant, ce ne le sera probablement jamais…

 
Les années 2000
     
  • 2008: Cité de la Musique. L’édition limitée de Bang Goes The Knighthood comprend des extraits d’un concert à Paris où Neil s’essayait à la chanson française. Bien sûr un peu plus que cela fut joué ce soir-là, et bien que la plus part du reste était les choses jouées habituellement depuis la tournée Victory…, quelques pépites intéressantes n’ont toutefois pas été retenues pour le CD bonus, à savoir : ‘Sexy BB’ (un medley entre ‘Initial BB’ de Gainsbourg et ‘Sexy Boy’ de Air), une version en français de ‘Europop’, ‘If…’ interprétée par Daphné ou bien ‘Songs Of Love’ par Vincent Delerm.

     
  • Les années 2005-2009 ont vu Neil Hannon collaborer à de nombreux projets. Certains ont pu aboutir (Carl Barât, God Help The Girl, Eg White, Jane Birkin, ….) et d’autres non, ou juste partiellement (Guy Chambers).
    Dans la mesure où ces projets ont plus de 10 ans maintenant, il serait intéressant d’avoir une vue rétrospective sur ces sessions d’écriture intensive, même si ce n’est qu’avec des démos dans le cas où pour des raisons contractuelles la version finale serait en status quo.
    En 2007, une démo originale de ‘If You Run’ avait fuité en ligne, ce qui prouve que ce genre de maquette que Neil produisait circulait auprès de gens dans l’industrie. La démo originale de ‘Home’ serait également intéressant à entendre, du fait qu’elle était sensé sonner très différemment avant que Johnny Marr ne vienne apporter sa patte au morceau.
    Egalement un tas de chansons inédites ont été déposées auprès des sociétés d’éditions, et donc nous savons qu’il y a beaucoup de chansons qui restent à entendre.

     
  • 2006: Guantanamo. En 2006 Neil Hannon a enregistré une chanson politique nommée ‘Guantanamo’. La chanson était disponible sur MySpace, mais officiellement le morceau n’était pas sensé sortir. 15 ans après, ce qu’il reste est seulement un enregistrement 96kbps qui bien sûr est disponible sur youtube, ce qui prouve que le concept de ‘diffuser mais pas sortir’ ne fonctionne pas vraiment. Etrangement, par ailleurs une version instrumentale est disponible sur un obscur CD promo. Donc alors qu’il reste possible d’écouter en bonne qualité HiFi stéréo les beaux arrangements de la chanson, l’écouter avec la voix de Neil reste par contre limite à cause de la qualité de la source. Si une anthologie était sensée sortir en étant un beau produit, on aimerait qu’elle répare les erreurs du passer et offre de bonnes versions des chansons.

     
  • 2005: l’original Victory For The Comic Muse. Au début le successeur d’Absent Friends devait être un album de reprises de synthpop. Neil Hannon avait travaillé sur des arrangements de tubes tels que ‘Turning Japanese’ (The Vapours) ou ‘Question of Time’ (Depeche Mode). En fin de compte l’idée a été abandonnée car la plupart des arrangements se ressemblaient trop, et son écriture intensive lui permettait d’avoir un vrai album de prêt. Donc seulement ‘Party Fears Two’ a été gardé pour l’album. Cependant, puisqu'il assume aujourd’hui son amour pour la synthpop, il serait curieux d’entendre certaines des démos/arrangements que Neil avait originellement fait.

     
  • 2005/2006: The IT Crowd. En 2006 Neil Hannon a fait la musique pour la sitcom de Graham Linehan The IT Crowd. La musique de générique est devenue très populaire désormais, et d’autres petits morceaux ont aussi été composés (la musique d’Emergency Service Advert est désormais un classique). Bien sûr ces chansons peuvent être trouvées au sein des DVD de la série; mais obtenir des versions propres des morceaux (sans les rires) serait attendu par quiconque souhaitant réellement écouter les chansons.

     
  • 2001/2004: Faces-B de Regeneration & Absent Friends. Tandis que la plupart des singles/EPs depuis The Bavarian sont disponibles sur les plateformes de téléchargements, tout le catalogue précédant n’a pas été mis à disposition de manière numérique. A cette époque les singles sortaient sous la forme de deux CD ainsi qu’un autre format, et on y trouvait à peu près 5 faces-B. Beaucoup de ces chansons ont quasiment été oubliées maintenant, ne restant bien connues que d’une fan-base spécialisée. Le grand gagnant étant youtube, qui s'octroie les avantages de tous les uploads non-autorisés. Avec certitude, toute anthologie de The Divine Comedy se doit d’inclure la plupart de ces morceaux, sinon tous.
    Des morceaux lives furent également sortis sur des CD du fan-club qui sont dorénavant assez cotés. Ils comprenaient des extraits d’un des derniers concerts du line-up classique à l’Olympia de Dublin, et des prises d’un concert au Bloomsbury Theatre en 2004. Aditionnellement, une captation de ‘I Hold Your Hand In Mine’ de ce concert fut rendue disponible sur MySpace pendant un temps très court, et n’a jamais pu être réécoutée.

     
  • 2001, premières démos d’Absent Friends. Bien que pas mal de démos d’Absent Friends furent sorties en tant que faces B entre 2004 et 2006, les chansons sont passées par pas mal de phases. En 2001, quand le groupe s’est séparé, des rumeurs parlaient déjà de répétitions pour un nouvel album. On ignore à quel point les répétitions furent avancées à ce moment-là, et si ces titres ont bel et bien terminé sur Absent Friends; mais si une telle session fut enregistrée, avoir le dernier témoignage du line-up classique serait un document historique.

     
  • 2000: démos de Regeneration. Neil Hannon a composé et maquetté la plupart de Regeneration lors d’un déménagement sans pouvoir utiliser un clavier. Du coup la majorité des morceaux ont été composé à la guitare acoustique, et maquettés comme tels. Une première démo a été envoyé aux membres du groupe qui ont alors ajouté leur patte. Pouvoir entendre les premières démos originales et brutes des morceaux serait très intéressant, notamment afin de clore tous les débats au sujet de l’influence de Nigel Godrich sur l’album.

 
Titres oubliés des années 90.
     
  • 1999: The World Is Not Enough. En 2012, Neil Hannon a admis avoir composé une chanson pour le film de James Bond ‘The World Is Not Enough’ (1999). La chanson n’a pas été considérée pour le film et reste totalement inédite. A cette époque la chanson ne devrait contractuellement pas être entendue. C’était il y a 20 ans. Depuis, Pulp ont sorti leur tentative de thème pour ‘Tomorrow Never Dies’ dans une de leurs anthologies, alors pourquoi pas Divine Comedy?!

     
  • 1996-1999 Classic B-sides. Tandis que le groupe possède son back-catalogue, et l’a rendu disponible sur les plateformes de téléchargement, peu (pour ne pas dire aucun) d'intérêt a été accordé aux faces-B. La plupart des singles sont désormais recherchés par les collectionneurs parce qu’ils montrent combien le groupe était riche et original, et une large partie n’était sortie qu’en format analogique. Les demandes pour des compilations de faces-B et une des plus fréquentes (après celles de rééditions physiques des albums) sur les réseaux sociaux ces dernières années.

     
  • Versions instrumentales. Les versions instrumentales sont un peu la madeleine de Proust des fans… Elles donnent une nouvelle perspective sur des chansons familières. Beaucoup de fans, eux-mêmes musiciens, ont demandés la sortie des instrumentaux… Mais tandis que la plupart des albums depuis l’époque Parlophone ont fuité sous leur forme instrumentale, il y a très peu de l’époque Setanta. A coup sûr, la sortie d’une compilation “Stack-O-Tracks” ravira beaucoup de fans.

     
  • 1997: Grizzly Knife Attack. En août 1997 Neil Hannon a donné deux concerts avec le compositeur Michael Nyman. La collaboration a donné naissance à un nouveau morceau nommé ‘Grizzly Knife Attack’ qui a été joué pour la première fois lors de ces concerts. Le projet d’une version studio destinée à un album futur de Michael Nyman avait été évoqué à l’époque mais ne s'est jamais accompli. Même si un tel enregistrement n’a pas été réalisé, les meilleurs moments de ces concerts (qui comprenaient des reprises de Nyman par The Divine Comedy, ainsi que le Michael Nyman Band reprenant des classiques de The Divine Comedy) témoigneront de The Divine Comedy au sommet de sa frénésie orchestrale.

     
  • 1996: Christmas With The Hannon’s. Aux premiers jours de Casanova, The Divine Comedy avait pour projet de faire un single de Noël nommé ‘Christmas With The Hannon’s’. Finalement l’idée a été abandonnée et la chanson n’a jamais été entendue. D’autres chutes des sessions de Casanova comprennent également la version studio originale de ‘I’m All You Need’.

     
  • 1995: Father Ted. C’est un fait que The Divine Comedy doit une grande partie de son succès au Royaume-Uni à Father Ted pour lequel Neil Hannon a composé le générique et d’autres morceaux tels que ‘My Lovely Horse’. Tandis que le générique a été réenregistré ultérieurement sous la forme de ‘Songs Of Love’, la musique originale (enregistrée au studio des Jesus and Mary Chain) n’est jamais vraiment sortie ; et d’autres morceaux tels que ‘The Miracle Is Mine’ n’ont toujours pas pu être entendus en intégralité.

     
  • 1994: Poèmes de Sean Hughes. Après la sortie de Liberation, The Divine Comedy a reçut du soutien de la part de l’auteur Sean Hughes. Les deux avaient le projet de mettre en musique des poèmes de Sean… Projet qui a été évoqué dans les colonnes d’Hot Press, mais n'a malheureusement jamais vu la lumière du jour. Sean nous a tristement quitté il y a deux ans, et sortir ces ébauches serait une manière de lui rendre hommage.

     
  • 1993: Indulgence No.1. Les singles Indulgences sont certains des EPs les plus cotés de The Divine Comedy, comme se sont de jolis petits vinyles avec des titres inédits. A coup sûr une sortie sur CD de ces morceaux serait bienvenue. Mais il est aussi moins connu que le projet original de Indulgence No.1 était d’inclure une reprise de ‘Something To Believe In’ des Ramones. On ignore la raison de l'abandon de cette idée, mais d’après Keith Cullen la chanson fut enregistrée à l’époque.

 
Premières démos
     
  • 1992/1993: Démos de Liberation & Promenade. C’est certainement la clé de voute de toute la carrière de The Divine Comedy. Quant Neil Hannon a repensé ce qui était un trio d’indie-rock en un projet de pop baroque, il s’est enfermé dans sa chambre et a enregistré des démos frénétiquement jusqu’à ce qu’il soit satisfait du résultat. Aucun doute qu’il doit y avoir des heures d’enregistrements à entendre (si on espère qu’ils survivent encore), et même si la sortie d’un double-CD ne serait pas suffisante pour tout couvrir, cela donnerait au moins un panorama sur le parcours et l’accomplissement musical de Neil Hannon durant cette époque.

     
  • 1991/1992: Répétitions de Europop A l’époque des débuts où le line-up comprenait John Allen au chant, pour la promotion de l’EP Europop, le groupe avait déjà joué quelques versions de chansons qui seront enregistrées plus tard pour Liberation comme ‘Super-Natural’ ou ‘Lucy’. Nous n’avons aucune idée de si de telles répétitions furent enregistrées, mais si un tel document existe, il aurait une place importante à jouer dans toute anthologie, marquant le point de départ de The Divine Comedy tel que nous le connaissons.

     
  • Des enregistrements plus anciens seraient également intéressants, peu importe d’où ils viennent. Toutefois il serait intéressant de les choisir en fonction de comment ils se lient à des œuvres ultérieures de Neil Hannon. Comme ‘October’ dont l’idée a été recyclée pour ‘Assume The Perpendicular’. Dès lors, il n’y a aucun doute que couvrir les tous débuts mettrait la lumière sur le génie de songwriting de Neil Hannon.


Pour conclure il y a certainement beaucoup de matériel qui pourrait compléter les rééditions. Toutefois, comme la réédition des albums est principalement ce qui est attendu par les fans, nous somme conscients que les bonus sont secondaires, et sans aucun doute seule une petite portion de tout ça sortira, mais au moins cela nous donne une idée de ce à quoi nous attendre. Enfin, votre avis compte: n’hésitez par à laisser un commentaire ce que vous aimeriez entendre parmi tout ce que nous savons exister.
Prochainement nous parcourrons tout les documents vidéos qui existent également, afin de décrire ce qui pourrait également sortir en tant que DVD bonus, si une telle chose oserait être considérée.

Commentez cette news !