a short site about The Divine Comedy

English version

New Wave

Paroles & Musique: Neil Hannon

Publié par: Copyright Control / Damaged Pop Music / BMG Music Publishing Ltd.

Originellement interprétée par: The Divine Comedy

 

Pour voir les paroles, cliquez sur le nom de la version qui vous intéresse (sur la gauche).

 

Informations

Cette face-B d’Europop est chantée par John Allen.

Elle traite essentiellement du fait d’être jeune (18-20 ans) et, de là, insouciant, révolté etc… Plusieurs expressions m’amènent à établir ceci: “suicide, velvet revolution, student demonstration”. Il y a aussi un parallélisme entre cette soif de rébellion et le contexte politique de l’époque. La National Coal Board était l’organisation gouvernementale qui possédait les mines du nord de l’Angleterre entre 1947 et 1994. A la fin des années 1980s et au début des années 1990s, le gouvernement britannique commença à se débarrasser des mines, et les mineurs se trouvèrent rapidement sans emploi. Mais la chanson fait aussi écho à la situation en Irlande du Nord. Les vers “From the nation’s separation/To its reunification” sont une allusion évidente au credo de Neil de l’époque selon lequel l’Irlande devrait être réunifiée.

“Forgive our foolish ways” pourrait bien être une référence à l’hymne préféré de Neil, ‘Dear Lord And Father Of Mankind’.