a short site about The Divine Comedy

English version

Through A Long And Sleepless Night

Paroles & Musique: Neil Hannon

Publié par: Damaged Pop Music / BMG Music Publishing Ltd.

Originellement interprétée par: The Divine Comedy

 

Pour voir les paroles, cliquez sur le nom de la version qui vous intéresse (sur la gauche).

 

Tablatures/Partitions

Informations

Elle n'a pas été jouée depuis 2001.

Bien sûr la chanson parle de sexe (tout Casanova en parle, n'est-ce pas?), mais elle parle aussi des longues nuits blanches passées seul, et donc ce fantasmes, angoisses, etc, etc. Le troisième couplet, lui, passé en revue d'autres désirs, d'autres dépravations: l'alcool, la mendicité, etc. L'idée est de vivre notre vie come nous l'entendons.

'Through A Long And Sleepless Night' est aussi le titre d'une chanson de Andrew Newman et Mack Gordon pour le film Come To The Stable. Elle a été reprise par Scott Walker, dont Neil est un grand fan,

Le côté paranoïaque de la chanson vient en partie du fait qu'elle fut écrite à partir de notes provenant du carnet de Neil (il déclara: "Pour donner un peu de piment à tout ça, je vais vous révéler un petit secret: Les paroles (et il y en a beaucoup) de cette furent intégralement pris de rebuts de mon carnet de notes – ces idées de vers et chansons que je n'ai pas pu caser ailleurs. Tout ca donne 6 minutes de paranoïa plutôt bizarres, mais étrangement éclairantes.").

La référence à l'Enfer ("my private circle of Hell", mon cercle rive de l'Enfer) vient de La Divine Comédie de Dante.

'Oh Danny Boy' est une chanson d'Irlande du Nord aussi appelée le Londonderry Air.

Le refrain parodie le dicton anglais: "always the bridesmaid, never the bride". Neil y dit qu'il sera toujours un homme, avec des fantasmes d'hommes, même si on lui fait mettre une robe comme une fille. En bref, le genre est une question de désirs sexuels plutôt que d'apparence physique.

Le vers: "I'll scream and scream and scream until…" est tiré des livres d'enfants, William, où un personnage, Elspeth, dit: "I'll scream and scream and scream until I'm sick!"



Au sein de l'album la chanson est un pivot. Elle introduit la conclusion. Tout ce qui a été dit avant n'était qu'un exemple de comment vivre sa vie de telle sorte qu'on ne regrette rien sur son lit de mort. La chanson est un résumé d'autres manières de vivre une telle vie.