a short site about The Divine Comedy

English version

Sweden

Paroles & Musique: Neil Hannon

Publié par: BMG Music Publishing Ltd.

Originellement interprétée par: The Divine Comedy (featuring Hilary Summers & The Crouch End Festival Chorus)

Reprise par: Hendrik Richter

 

Pour voir les paroles, cliquez sur le nom de la version qui vous intéresse (sur la gauche).

 

Tablatures/Partitions

Informations

Jouée live tout d'abord dans des versions qui insistent sur l'orchestration et la grandeur de la chanson, elle fut interprétée, en 2001, de la façon la plus hard, en mettant l'accent sur les guitares, jouées par Neil Hannon et Ivor Talbot. La version live sortie comme face-B de Bad Ambassador est une exemple frappant de comment cette chanson peut déchirer. Elle a été rejouée en 2008.

Les choeurs sont assez fournis, sur la version album. Ils sont à trois voix: Neil Hannon et Hilary Summers s'époumonent à chanter "Sweden" à tour de rôle alors que par derrière, the Crouch End Festival Chorus chante "Sverige", Suède en suédois.

Comme vous l'aurez compris, la chanson parle d'un pays, la Suède. Pour lui, il s'agit un pays paisible, offrant les conditions idéales pour mener une vie saine. Tout l'opposé de Londres, où il habitait à l'époque et dont il avait parlé dans 'Middle-class Heroes'.

Le tout premier vers, ainsi que sa mélodie, font peut-être écho à 'Bosnia', des Cranberries, autre chanson sur un pays. La chanson recèle de nombreuses autres références: "Where the snow lies round about /Deep and crisp and even" est tire du chant de Noël 'Good King Wenceslas' et "Then at last our eyes shall see him" est tire du chant de Noël 'Once In Royal David's City'.

Certains noms dans la liste vous dissent peut-être quelque chose: Henrik Ibsen, qui était en fait norvégien, est un dramaturge; Ingmar Bergman était un réalisateur; Karin et Carl Larsson ont créé le style de design d'intérieur suédois; Nina Persson est la chanteuse des Cardigans.

L'air, sur une autre orchestration, a été repris pour la chanson 'The Heart Of Rock'n Roll'.