a short site about The Divine Comedy

English version

Eric The Gardener

Paroles: Neil Hannon

Musique: Neil Hannon / Joby Talbot

Publié par: BMG Music Publishing Ltd. / Chester Music Ltd.

Originellement interprétée par: The Divine Comedy

 

Pour voir les paroles, cliquez sur le nom de la version qui vous intéresse (sur la gauche).

 

Tablatures/Partitions

Informations

Cette longue chanson n'a pas été jouée très souvent. Pourtant, elle a peut-être figuré sur des setlists en 2002. La version acoustique sortie en 1999 a très probablement été enregistrée avec d'autres acoustiques sorties en faces-B de Fin De Siècle et A Secret History.

Les bruits au début sont faits avec un détecteur de métaux. En effet, l'histoire est inspirée d'un article que Neil trouva dans Great British Finds: "Lorsque Eric Lawes se leva par une matinée frileuse en novembre 1992, il ne se doutait pas de la journée importante qui se tramait pour lui. Eric, jardinier à la retraite, avait décidé ce jour-là de faire quelques recherches avec un détecteur de métaux sur le terrain de la ferme de Peter Watlings, un ami à lui. Lors de recherches sur une parcelle de la ferme qu'il avait déjà explorée en vain, Eric trouva une pièce romaine en argent à peu près 12cm de profondeur au bout d'environ trois heures de recherches. En continuant ses recherches, Eric commença à mettre au jour des centaines de pièces d'or et d'argent, suivies de petits bracelets en or, d'une longue chaîne en or, de cuillers en argent et d'un pendentif avec des incrustations en pierres semi-précieuses. En regardant dans le trou qu'il avait creusé, il put voir un a tas d'objets en or et en argent. Se rendant compte qu'il venait de faire une découverte capitale, Eric prit la décision d'essayer de déclarer la trouvaille aux archéologues locaux, au propriétaire et à la police municipale. (Nous disons bien "essayer" car il est bien connu que les archéologues réclament parfois dans de tels cas une partie du trésor et beaucoup sont soupçonnés de chapardage généralisé). Des excavations menées avec soin les jours suivants aboutirent à la découverte de plusieurs objets en métaux précieux d'un grande importance archéologique, dont des figurines en métaux précieux, un lionne en argent, un buste de personne, des passoires décorées, des cuillers en argent aux manches représentant des têtes d'animaux, des bracelets en or, des chaînes lourdement décorées, un collier en or et, en tout, plus de 14000 pièces d'or ou d'argent. Eric fut récompensé 1,75 million de livres sterling (environ 2,6 millions d'euros) pour sa conduite exemplaire et son honnêteté, somme qu'il partagea avec le propriétaire. On estime que le butin pourrait aller chercher jusqu'à plusieurs fois ce montant lors d'enchères. L'annonce de cette grande découverte fut faite deux jours plus tard et il était amusant de voir les mines dégoûtées des archéologues qui décrivaient la trouvaille à la télévision. Ça n'a pas été leur année."

En créant un lien entre Eric et Jules César, l'empereur romain qui conquit l'Angleterre, la chanson dresse un parallèle entre le passé et le présent. La conclusion de ceci est que Jules César, aussi important qu'il ait été, est mort, comme n'importe quel être humain.