a short site about The Divine Comedy

English version

The Certainty Of Chance

Paroles: Neil Hannon

Musique: Neil Hannon / Joby Talbot

Publié par: BMG Music Publishing Ltd. / Chester Music Ltd.

Originellement interprétée par: The Divine Comedy

 

Pour voir les paroles, cliquez sur le nom de la version qui vous intéresse (sur la gauche).

 

Tablatures/Partitions

Informations

La chanson était jouée pendant la tournée Fin De Siècle, puis à nouveau en 2004. Il est vrai qu'elle ne convenait pas exactement pour la tournée Regeneration.

Le titre de la chanson, et donc par conséquent toute la chanson, joue sur la contradiction entre la certitude et le hasard. L'idée est venue à Neil Hannon lorsqu'il a vu un documentaire sur Salvador Dali, pour qui le Manifeste du Surréalisme est basé sur ce concept. Le message est que la seule chose dont on puisse être sûr est que tout peut arriver, à n'importe quel moment.

Le premier exemple mentionné par Neil Hannon se fonde sur l'effet papillon, une théorie que dit qu'un changement minime dans l'atmosphère, provoqué par le battement d'ailes d'un papillon, peut engendrer une tempête à l'autre bout du monde. C'est une partie de la théorie du chaos. Du point de vue de la chance, ceci revient à dire que la moindre petite chose peut changer la face du monde.

Le deuxième couplet dit la même chose. Un enfant peut détruire les ordinateurs en tapant simplement sur une touché. Et pas n'importe quelle touché, la touche return: tout redevient comme avant, sans les ordinateurs. Cela ne veut pas dire pour autant que Neil soit contre les ordinateurs.

Comme 'Generation Sex', la chanson terminait à l'origine avec un extrait du film La Dolce Vita, de Fellini. Mais la fondation Fellini a demandé à ce que l'extrait soit retire, après que The Divine Comedy a enregistré la chanson. Donc, sur la version album, au lieu d'entendre l'acteur français Alain Cuny parler italien, on entend Neil Hannon dire le sous-titre. La première version, avec le sample, se trouve sur le promo Fin De Siècle. Vous pouvez remarquer que les deux textes sont légèrement différents. Voici une traduction de l'italien en anglais pour que vous puissiez comparer:

"I think of what's in store for my children tomorrow. The world will be wonderful. But from whose viewpoint, if a telephone call can announce the end of the world? We need to live far from passions and other feelings, in a state of suspended animation, like a work of art, in a state of enchantment. We would like to love one another, to live outside time, detached, detached."

Le sample est maintenant passé de plus en plus souvent en concert.

Les paroles de la démo de la chanson, présente sur Rarities, sont différentes mais le thème est le même. Elle commence également par une référence à l'effet papillon. La chanson nomme également beaucoup de villes du monde entier. Le deuxième couplet est toutefois différent de la version finale. La démo semble moins pessimiste et se focalise plus sur le thème de la recherche de l'amour et du bonheur.

Un clip pour le single a été réalisé par Zowie Broach et produit par Sam Gainsbury pour Freedom Music Videos Ltd. Il montre le groupe en train de donner une conférence de presse devant des journalistes, certains acteurs étant réellement du métier, tel que James O’Brien.